Le cliché est la base de toute impression par flexographie.
Il s’agit d’une sorte de « tampon » souple en relief, dont la matière est le photopolymère, qui est collé temporairement sur le porte-cliché grâce à un adhésif double-face.

Dans le bac (encrier), le barboteur récupère l’encre qui est ensuite apportée sur le cylindre tramé (ou anilox) puis l’encre est raclée avant la dépose sur le cliché. L’encre contenue dans les petites cavités (alvéoles) du cylindre tramé est déposée sur les formes en relief du cliché.

 

sopano en images

Le papier est imprimé par la pression entre le cliché et un cylindre de contre-pression.
Puis, à l’aide d’une forme de découpe fixée sur un cylindre magnétique, l’étiquette est découpée tout en laissant le support (ou backing) intact.

post-24-img2

  1. Papier
  2. Backing
  3. Cliché
  4. Double-face
  5. Racle
  6. Barboteur
  7. Encrier
  8. Tramé ou anilox
  9. Cylindre porte-cliché
  10. Cylindre de contre-pression